Qui nous sommes

Assemblée constitutive de l’association Le paria Le Lieu-dit, 5 juillet 2017

Le paria s’est constitué en association le 5 juillet 2017.

Présidents

Laurent Bazin, né en 1967, a vécu jusqu’à l’âge de sept ans à Kourou (Guyane). Son père est né à Alger et y a vécu jusqu’en 1962. Anthropologue chargé de recherche au CNRS, il étudie depuis vingt-cinq ans les transformations du travail dans le contexte de la globalisation, en s’appuyant sur des enquêtes de terrain dans des sociétés très différentes : il a travaillé successivement sur la Côte d’Ivoire, la France, l’Ouzbékistan et enfin l’Algérie depuis 2011. Ses analyses l’ont conduit à comparer dans ces différentes situations l’irruption d’idéologies de l’identité nationale. Président de l’Association française des anthropologues de 2006 à 2011, il a pris position contre l’instauration d’un ministère de l’identité nationale en 2007, et essayé de fédérer les différents collectifs de chercheurs qui avaient exprimé leur opposition à ce ministère.

Mohamed Bridji, né en 1983 à Oran, est cuisinier de formation. Il a quitté l’Algérie avec ses parents à l’âge de sept ans. Il a ensuite vécu huit ans en Allemagne, puis en France depuis la fin 1997. Son enfance a été marquée par l’expérience de la misère et de l’instabilité résidentielle. Placé en foyer pour mineurs par les services sociaux français à l’âge de 15 ans, il a vécu une jeunesse insoumise qui l’a conduit à plusieurs reprises en prison. Privé de titre de séjour à la suite d’une incarcération de quatre ans, il est refoulé en 2012 vers l’Algérie qu’il ne connaît pas. De retour en France, il souhaite se consacrer à son métier : la cuisine. Il a dû se battre pour obtenir le titre de séjour qui lui était été refusé et faire ainsi reconnaître son existence et ses droits les plus élémentaires.

Trésorière : Stéphanie Pryen

Secrétaire : François Brun

Porte-voix : Rachel Cohen

⇒ Contactez-nous