Pétition : dire non au permis de tuer

Nous relayons la pétition lancée par Amal Bentounsi et le collectif Urgence notre police assassine

Le 15 janvier 2016 la justice a acquitté un policier qui avait tué mon frère d’une balle dans le dos.

Malgré tous les témoignages mettant à mal la version du policier, la cour a tranché en faveur du tueur. Car « un policier ne tire qu’en situation de légitime défense », expliquait le porte-parole du syndicat policier à la barre. « Vous affirmez quelque chose qui reste à prouver », lui avait rétorqué l’avocat de la famille. Mais cette garantie risque de disparaître : le Gouvernement souhaite désormais inscrire la présomption de légitime défense pour les policiers dans la loi. Si cette loi passe, tout policier qui aurait tué une personne serait considéré a priori en situation de légitime défense, sans être inquiété par la justice.

Amine n’avait que 28 ans lorsqu’il a été tué par ce policier, le 21 avril 2012.

On pourrait donc croire que l’inquiétude vient d’une vision biaisée d’une famille endeuillée. Et pourtant, tous les journalistes en sont témoins : la police, dans cette affaire, a menti, au point où l’avocat général, représentant de l’Etat, a lui-même demandé à ce que l’accusé, Damien Saboundjian, soit condamné. Le magistrat considérant ce dernier « dangereux », il a demandé à ce que le jury « rende une décision qui ne puisse pas être interprétée comme un permis de tuer ». Une première en France …

(lire la suite et signer la pétition)