Le paria : journal anti-colonialiste (1920-1936)

La préparation de la soirée-événement Le paria à La Colonie est une bonne occasion pour un clin d’œil historique.

Photo extraite de : Nhân Dân, organe central du PC vietnamien, « Ho Chi Minh est immortel dans le cœur des amis étrangers » (16 mai 2015)

Nous l’ignorions lorsque nous avons créé ce site, mais la coïncidence n’est pas tout à fait fortuite : Le Paria fut le titre du journal de l’Union intercoloniale, créée en 1921 par le PCF qui venait lui-même de voir le jour en 1920. Le Paria fit paraître 36 numéros d’avril 1922 jusqu’à 1936, lorsque l’anticolonialisme fut relégué au second plan par la formation d’un front antifaciste sous l’impulsion de l’URSS. L’éditeur du Paria était Nguyen Ai Quoc, connu plus tard sous le nom de Ho Chi Minh, leader du Parti communiste vietnamien qui mena la longue guerre de libération, contre la France puis les États-Unis. Côté algérien, Le Paria reçut les contributions régulières de Hadj Ali Abdelkader, fondateur avec Messali Hadj de l’Étoile Nord Africaine (première formation nationaliste algérienne créée à Paris) mais aussi celles de Ferhat Abbas, autre figure du mouvement nationaliste algérien. Le journal fut — à Paris — le lieu de rencontre et le creuset de la formation des premiers mouvements d’émancipation des colonies françaises et au-delà, puisque y contribuèrent aussi des figures du marxisme sud-américain ou encore Zhou Enlai et Deng Xiaoping, alors étudiants à Paris.

C’est que Paris, selon l’historien allemand Michael Goebel, était dès cette époque la métropole de l’anti-impérialisme…

Michael Goebel. Anti-Imperial Metropolis. Interwar Paris and the Seeds of Third World Nationalism. New York, Cambridge University Press, 2015.

Traduction française :
Michael Goebel. Paris, capitale du tiers monde. Comment est née la révolution anticoloniale (1919-1939). Paris, La Découverte, 2017.

 

Source :

Ian Birchall : « Paris, capitale des parias« , Contretemps. Revue de critique communiste. 24 septembre 2016.

Ian Birchall : « Le Parti communiste français, les travailleurs immigrés et l’anti-impérialisme (1920-24)« , Contretemps. Revue de critique communiste. 28 mars 2011.

Nous remercions Patrick Fairbaz d’avoir attiré notre attention sur cette antériorité prestigieuse du titre « Le Paria ».