Libre – Un film documentaire sur Cédric Herrou par Michel Toesca

Libre. Film documentaire de Michel Toesca, sorti en salle le 26 septembre 2018
Mention « Œil d’or » au festival de Cannes 2018

La critique du film

par Cécile Mury, Télérama

Cédric Herrou a accueilli des migrants dans son domaine agricole et combattu le « délit de solidarité ». Un documentaire salutaire.

[…] Dans une Europe toujours plus fermée, contaminée par la haine et la peur de l’autre, cette aventure à la fois universelle et singulière ne cherche pas à glorifier un héros, mais nous rappelle le sens et la valeur du mot « libre ».
(lire l’article)

Cédric Herrou, libre empêcheur d’expulser en rond

par Samuel Douhaire, Télérama, 27 septembre 2018

Le petit producteur d’olives, installé près de la frontière avec l’Italie, accueille les demandeurs d’asile et les assiste dans les démarches administratives, au risque de la prison. Il est le héros de “Libre”, un beau documentaire militant signé par son ami et voisin Michel Toesca, à découvrir en salles.
(lire l’article)

Le film sur Cédric Herrou n’est pas le bienvenu sur la Côte d’Azur

par Justine Leclercq, sur France Bleu, 16 septembre 2018

Les cinémas des Alpes-Maritimes sont plutôt réticents à accueillir le film Libre de Michel Toesca sur le combat de l’agriculteur de la Vallée de la Roya pour les migrants, Cédric Herrou.

[…] Cédric Herrou déplore cette situation et parle d’auto-censure des cinémas. Il y a peut-être des craintes de perdre des subventions analyse l’agriculteur de Breil sur Roya. Ça me fait un peu de peine. Nous sommes accueillis par des élus de droite et de gauche à travers toute la France et aucun élus de la Vallée de la Roya ne m’a appelé pour me parler du film regrette Cédric Herrou.

Un seul cinéma s’est engagé à Nice à projeter le film « Libre »

Etienne Ollagnier, l’un des dirigeants de la société de distribution Jour2Fête confirme que Nice est la seule ville de France où il a été difficile de trouver un cinéma qui accepte de projeter le film Libre. Les partenaires réguliers n’ont pas retenu le documentaire. Le professionnel du cinéma regrette cette situation mais ajoute que cela avait déjà été le cas pour les films Merci Patron ! de François Ruffin et L’Insoumis avec Jean-Luc Mélenchon. (lire l’article)

Photo de Une : © Jour 2 Fête / Laurent Carre