Boris Vian – La java des chaussettes à clou

(Paroles sous les vidéos ; explication de photo de Une en bas de page)

Interprétation par Jacques Higelin

Paroles

Très mutines, toujours accortes
Elles donnent à qui les portent
Une grâce virile et forte
Et toujours de très bon aloi
Dépouillées de toute équivoque
D’un noir d’encre, sans rien qui choque
Cuir de vache ou bien façon phoque
Elles prennent force de loi.

Ce sont les chaussettes à clous
Compagnes chéries des chastes gendarmes
Oyez le plaisant vacarme
C’est là tout le charme
Des chaussettes à clous.

– Gendarme Combaluzier
Avez-vous ciré vos godasses?
– Oui brigadier
– Alors veillez à ne pas les gâter dans quelque colombin

Depuis l’aube au crépuscule Ignorantes du ridicule
Elles portent à qui circule
Les conseils du simple bon sens
Pour régler les tristes querelles
Des voyous et de leurs donzelles
Elles dansent la tarentelle
Sur les pieds de tous les feignants
Ce sont les chaussettes à clous
Compagnes chéries des brillants gendarmes
Remède à toutes les larmes
C’est là tout le charme Des chaussettes à clous.

– Gendarme Edoux-Samain
Combien de contredanses avez-vous exécutées ce matin?
– Cent treize, brigadier
– Gendarme, ce n’est guère ! Attention, on vous surveille

Ustensiles fort sociables
Elles prennent un contact aimable
Avec l’oeil ou avec le râble
Du badaud qui ne sert à rien
Réformant la jeunesse oisive
Elles font propagande active
Dans le ventre ou dans les gencives
Des crétins du Quartier latin.

Ce sont les chaussettes à clous
Compagnes chéries des humbles gendarmes
Parure en même temps qu’arme
C’est là tout le charme
Des chaussettes à clous.

– Gendarme Otis Pifre, vous avez de la cervelle sur votre chaussure gauche
– Excusez, brigadier…
– La prochaine fois, essuyez-vous aux cheveux du prévenu

Très discrètes, c’est sans histoires
Pendant les interrogatoires
Qu’elles aident ceux du prétoire
De leur poids et de leur sagesse
Respectant toujours la cadence
Elles brisent joyeuse danse
Les tibias et la résistance
Des malfrats vaincus qu’on confesse.

Ce sont les chaussettes à clous
Des juges si doux, zélés auxiliaires
Calmez toutes vos alarmes
Vivons sous le charme Des chaussettes à clous.
Calmez toutes vos alarmes
Vivons sous le charme Des chaussettes à clous.

Illustration de Une : extraite du blog « Canaille le Rouge » avec ce commentaire, publié le 5 septembre 2017 :
« Avec toujours depuis Beauvau des ex-, para-, péri-socialistes à la tête des chaussettes à clou.
Comment faire comprendre que la social-démocratie depuis 1918 dans toute l’Europe et les empires coloniaux forme, encadre et lâche les troupes répressives contre les peuples et singulièrement le monde du travail ?
Tant qu’une ambiguïté persistera entre leurs électeurs et les dirigeants permettant au second, s’abritant derrière les premiers, de persister dans leur pratiques nous n’en sortiront pas.
Que disent les co-élus du P »c »F sur la liste de l’ex maire de Lyon (comme on l’a à juste titre demandé aux mêmes élus sur la liste de Valls) ?
Les barricades n’ont que 2 cotés ; les dirigeants socialistes sauf rares exceptions servant d’alibi sont historiquement toujours du côté de la répression.